APPMC (Association pour la protection du patrimoine et de la mémoire collective de la vallée de Carol)

L’APPMC a été créée en 1996. Dans un premier temps, son champ d’action était limité à la seule commune de Latour-de-Carol. À partir de 2009, sa « compétence » territoriale s’est élargie aux communes de Porta et de Porté-Puymorens. Son territoire correspond donc désormais à l’ancienne communauté valléenne d’ancien régime devenue une commune en 1790, démembrée en trois communes en deux étapes (1838 et 1861).

Elle s’efforce de promouvoir et de protéger le patrimoine de la vallée sous tous ses aspects, matériels et immatériels. Ses membres recueillent des témoignages et mettent à jour des archives publiques et privées. Elle a attiré l’attention sur les trésors de l’art religieux roman, baroque, « monuments » de la Semaine sainte ; sur l’architecture de pierres sèches ; la métallurgie antique, l’architecture civile (maisons, fermes) ; la toponymie ; la culture populaire ; le patrimoine naturel (espèces végétales et animales, écosystèmes).

Elle a maintenu le lien, au-delà de la vallée, avec des institutions ou organisations diverses comme le Centre de conservation et de restauration du conseil départemental des Pyrénées-Orientales, le PNR des Pyrénées catalanes, le musée de Sainte-Léocadie, le Musée de Puigcerdà, l’Institut d’estudis ceretans, l’Association archéologique des Pyrénées-Orientales et l’ASPAHR à laquelle elle adhéra en 2017.

En 2017, l’APPMC fut choisie pour organiser les Catorzenes trobades culturals pirinenques qui, à défaut d’un local satisfaisant dans la vallée, eurent lieu à Sainte-Léocadie le 28 octobre 2018.

Elle a été à l’initiative d’entreprises de restauration de mobilier religieux, de sensibilisation des conseils municipaux et du public. Depuis sa création, l’APPMC a organisé des conférences et des projections de films. Elle a aussi organisé des randonnées culturelles depuis 2008. Depuis 2004, enfin, elle publie une revue annuelle, les Records de l’Aravó, dont nous savons que son contenu dense et varié est apprécié au-delà de la vallée de Carol par un public varié, très averti ou profane.

Une réflexion au sujet de « APPMC (Association pour la protection du patrimoine et de la mémoire collective de la vallée de Carol) »

Laisser un commentaire